Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Partager

L’aide « embauche PME » est reconduite… mais pas pour l’année entière !

Publié le 16 janvier 2017

Désormais connue d’un grand nombre d’employeurs, l’aide « embauche PME », instaurée par le gouvernement l’an dernier, devait prendre fin au 31 décembre 2016.

Rappel : elle s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés qui recrutent, notamment en contrat à durée indéterminée ou en contrat à durée déterminée d’au moins 6 mois, un employé dont la rémunération prévue dans le contrat de travail n’excède pas 1,3 Smic, soit 1 924,39 € bruts par mois pour 35 heures hebdomadaires de travail.

Compte tenu de son succès, le gouvernement a décidé de la prolonger. Toutefois, contrairement à ce qui avait été initialement annoncé, l’aide n’est pas reconduite pour l’année entière, mais uniquement jusqu’à la fin du premier semestre. Concrètement, pour obtenir le versement de l’aide, le premier jour d’exécution du contrat de travail doit intervenir au plus tard le 30 juin 2017, quelle que soit la date de sa signature. La réactivité est donc de mise pour les employeurs qui souhaitent en bénéficier !

Précision : le montant de l’aide est inchangé et s’élève à 4 000 € maximum, à hauteur de 500 € par trimestre, pour l’emploi d’un salarié à temps plein.

L’aide est demandée à l’Agence de services et de paiement dans les 6 mois qui suivent le début d’exécution du contrat de travail.

© Copyright : Les Echos Publishing 2016