Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Partager

Moins d’embauches en contrat de professionnalisation en 2012

Publié le 29 janvier 2014

Le contrat de professionnalisation a pour objectif de permettre aux jeunes et aux demandeurs d’emploi d’acquérir une qualification afin de favoriser leur insertion ou réinsertion professionnelle. Il alterne enseignement théorique par un organisme de formation et périodes de travail en entreprise.

Selon la Direction de la recherche et des études du ministère du Travail, 156 000 salariés ont été embauchés en 2012 dans le cadre de ce type de contrat, soit presque 10 % de moins qu’en 2011. Cette baisse, beaucoup plus marquée d’ailleurs au cours du second semestre, s’explique en partie par la suppression, fin juin 2012, des aides financières exceptionnelles qui étaient accordées depuis mars 2011 notamment aux entreprises de 250 salariés et moins. Compte tenu de la hausse des embauches de 13 % en 2011, le nombre annuel d’embauches en contrat de professionnalisation est donc revenu à un niveau légèrement supérieur à celui de 2010.

La diminution de ces recrutements est particulièrement visible dans les secteurs de la construction (-11,7 %) et du tertiaire (-10,1 %). Au contraire, elle est assez peu marquée dans l’industrie (-2,4 %). Cette baisse est plus importante pour les employeurs de 250 salariés ou moins alors que les établissements de plus de 250 salariés ont presque procédé au même nombre de recrutements (-0,6 %).

Par ailleurs, c’est surtout la part des recrutements en contrat à durée indéterminée qui a baissé puisqu’elle ne représente plus que 9 % en 2012 (contre environ 12 % en 2010 et 2011). Enfin, on constate aussi que la durée moyenne des contrats ou des actions de professionnalisation est en recul depuis 2010.

© Copyright : Les Echos Publishing 2013