Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Partager

Article du 27/02/2015 | Rubrique > Actualités création d'entreprise

Le premier baromètre Girls in Tech Paris est sorti !

Le réseau Girls in Tech, dédié à la promotion de l’entrepreneuriat féminin, vient de publier son premier baromètre. Il met en lumière les chiffres clés des levées de fonds réalisées par des créatrices d’entreprises technologiques en France.

Créé en 2007 aux États-Unis et arrivé en France trois ans plus tard, en 2010, le réseau Girls in Tech Paris a pour ambition de promouvoir l’entrepreneuriat féminin et d’encourager la mixité au sein de l’univers technologique.

Afin de suivre l’évolution du nombre de créatrices d’entreprise dans le domaine technologique et mesurer l’ampleur du « gap » entre les femmes et les hommes dans la levée de fonds, le réseau a récemment lancé son premier baromètre Girls in Tech Paris.

D’après les chiffres publiés, seulement 13 % des levées de fonds de l’année 2014 ont été générées par des entrepreneures. Parmi elles, 30 % dirigent une entreprise dans le domaine technologique.

Concrètement, au cours de l’année dernière, 27 sociétés créées par des femmes ont réussi à lever un montant global de 26 millions d’euros (en moyenne, un million d’euros par entreprise).

Par ailleurs, en regardant de plus près les secteurs d’investissement choisis par les entrepreneures, on constate que 33 % d’entre elles se sont dirigées vers des plates-formes d’échange type « marketplace », 30 % vers l’univers des logiciels, 22 % vers l’e-commerce, 11 % vers les médias et 4 % vers le secteur des applications de téléphonie mobile.

Malgré une certaine émancipation féminine dans le domaine technologique, il existe donc toujours un fossé considérable entre les entrepreneurs et les entrepreneures. De quoi souligner l’importance des dispositifs de soutien dédiés aux créatrices d’entreprise en France !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : gitparis.com 



© Copyright SID Presse - 2010